Jazz News

Jazz News n°77 - décembre 2018-janvier 2019

5.90
Cover 77.jpg
Roy Hargrove.jpg
Oubliés de l'histoire.jpg
Oubliés de l'histoire ter.jpg
Oubliés de l'histoire bis.jpg
Maisha.jpg
MakayaMcCraven.jpg

Jazz News n°77 - décembre 2018-janvier 2019

5.90

Des oubliés dans l’histoire du jazz, il y en a des centaines, voire des milliers. Au royaume de la médiatisation, pas de place pour tout le monde et ce sont presque toujours les mêmes qui tiennent le haut de l’affiche : Miles Davis, Ella Fitzgerald, John Coltrane, Billie Holiday ou encore Chet Baker. Alors quand on a décidé de rendre hommage à tous ces noms qui ont aussi construit le jazz, on ne savait pas par où commencer. Et si on s’est arbitrairement arrêté sur 40 personnalités/destins/histoires, on avait du stock pour remplir trois encyclopédies de dix kilos – ce qui n’est pas hyper éco-responsable. À chaque fois, on a essayé de comprendre pourquoi et/ou comment ces talents bruts sont plus ou moins restés dans l’ombre. Peut-être même qu’ils s’y sentaient bien, qu’il s’y sentaient mieux, qu’ils avaient besoin d’adversité pour mieux créer. Et puis ces héros et héroïnes trop discret(e)s, on les aime parfois plus que les « stars » officielles. Car ce sont nos petits trésors secrets. Admirez donc à sa juste valeur la grandeur d’âme qu’il nous faut pour les partager avec vous. Ça nous fait du bien et du mal à la fois. On espère que vous saurez en prendre soin.

Quantity:
Add To Cart

Des oubliés dans l’histoire du jazz, il y en a des centaines, voire des milliers. Au royaume de la médiatisation, pas de place pour tout le monde et ce sont presque toujours les mêmes qui tiennent le haut de l’affiche : Miles Davis, Ella Fitzgerald, John Coltrane, Billie Holiday ou encore Chet Baker. Alors quand on a décidé de rendre hommage à tous ces noms qui ont aussi construit le jazz, on ne savait pas par où commencer. Et si on s’est arbitrairement arrêté sur 40 personnalités/destins/histoires, on avait du stock pour remplir trois encyclopédies de dix kilos – ce qui n’est pas hyper éco-responsable. À chaque fois, on a essayé de comprendre pourquoi et/ou comment ces talents bruts sont plus ou moins restés dans l’ombre. Peut-être même qu’ils s’y sentaient bien, qu’il s’y sentaient mieux, qu’ils avaient besoin d’adversité pour mieux créer. Et puis ces héros et héroïnes trop discret(e)s, on les aime parfois plus que les « stars » officielles. Car ce sont nos petits trésors secrets. Admirez donc à sa juste valeur la grandeur d’âme qu’il nous faut pour les partager avec vous. Ça nous fait du bien et du mal à la fois. On espère que vous saurez en prendre soin.